Préservez

A travers le monde, dans les zones bénéficiant d’une sécurité alimentaire, l’acte d’acheter, cuisiner, manger et jeter la nourriture peut être une activité menée sans aucune conscience. Pour peu ; aucune attention n’est portée sur la façon dont notre nourriture arrive chez notre épicier, sans mentionner la récolte, la fabrication, l’emballage, la commercialisation et l’expédition de la nourriture qui assure notre survie quotidienne.

C’est alors sans surprise qu’il y a peu de sensibilisation sur la quantité de nourriture perdue et gaspillée tout au long de la chaine d’approvisionnement des aliments durant la production ; la distribution ; la consommation et la mise en place. Cependant, les implications économiques, sociales et environnementales de cette perte énorme de nourriture et des déchets sont stupéfiantes, continuent de croître et représentent une réelle menace. Il est temps de PRESERVEZ pour le bénéfice de la population, de la santé, de la planète et du porte-monnaie.

Population

A travers le monde, une personne sur sept se couche en ayant faim et plus de 20 000 personnes meurent chaque jour de faim. Selon le conseil de Défense des ressources naturelles, une réduction de 15% des pertes de nourriture serait suffisante pour nourrir plus de 25 millions d’américains à une époque où 1/6 d’entre eux manquent d’une ration suffisante de nourriture. En outre, dans la mesure où un bon produit sera perdu dans les chaines précoces d’approvisionnement (au niveau des fermes, de la distribution et de la vente) nous devons être plus consciencieux et trouver des moyens de récupérer ces nutriments ou les vendre à bas prix en faire don aux personnes défavorisées. Le Secrétaire générale de l’ONU, a lancé son défi « Zéro faim » (Zero Hunger Challenge) aux gouvernements pour éliminer la faim dans le monde.

La Santé

Le paradoxe apparent du problème de la faim, est qu'il ya plus d'obèses que de personnes souffrant d'insuffisance pondérale dans le monde aujourd'hui. La taille des portions de plus en plus grandes, la prolifération des chaînes mondiales de restauration rapides et de plats à emporter déjà prêts avec peu de valeurs nutritives tels que les sodas conduisent à des problèmes de santé majeurs tels que l'obésité et le diabète. Aux États-Unis, les portions de restauration peuvent être de 2 à 8 fois plus importantes que la taille des portions recommandée par le gouvernement.
L’OMS prévoit qu’en 2015, approximativement 2.3 milliards de personnes dans le monde seront en surpoids et 700 millions seront obèses. 347 millions de personnes à travers le monde souffrent du diabète et plus 80% d’entre elles vivent dans les pays à revenus faibles et moyens. D’ici à 2030, les morts dus au diabète doubleront. Face à cette situation complexe, planifier et préparer vos propre repas et nourrir votre famille conduit à moins de gaspillage et est plus bénéfique pour la santé en général.

La planète

La sensibilisation sur le gaspillage alimentaire contribue à devenir un consommateur plus conscient. Essayons de créer une culture de développement durable. Une consommation non durable raréfie les ressources au-delà de leur capacité régénérative et provoque par la suite d’autres importants impacts négatifs sur l’environnement.

Le système alimentaire mondial a de profondes répercussions sur l'environnement. La production d’aliments en quantités plus élevées que ce qui est effectivement consommé exacerbe les pressions, parmi lesquelles:

  • Plus de 20 pour cent de toutes les terres cultivées, 30 pour cent des forêts et 10 pour cent des prairies sont en cours de dégradation;
  • Globalement 9 pour cent des ressources d’eau douce disparaissent, 70 pour cent de cette perte est causée par l'agriculture irriguée;
  • L'agriculture et les changements d'utilisation des terres comme la déforestation contribuent à plus de 30 pour cent à l’ensemble des émissions mondiales de gaz à effet de serre;
  • Globalement, en tant qu’utilisateur final, le système agro-alimentaire comptabilise près de 30 pour cent de l’énergie disponible ;
  • La surpêche accompagnée d’une mauvaise gestion contribue à la chute de la quantité de poissons, quelques 30 pour cent des réserves de poissons marins sont actuellement surexploités.

Porte – monnaie

Gaspiller de la nourriture signifie gaspiller de l'argent à grande échelle à la fois au niveau des ménages et dans les entreprises tout au long de la chaîne d'approvisionnement - 200 milliards de dollars par an dans les régions industrialisées pour être exact. Selon WRAP Royaume-Uni, la famille moyenne au Royaume-Uni pourrait économiser £ 680 par an, et l’industrie l'hôtellerie (restaurants, pubs, hôtels) un montant important de 724 millions de livres.

Les Américains jettent l’équivalent de 165 milliards de dollars de bonne nourriture chaque année et jettent 282 millions de dollars de dinde non consommé le jour de Thanksgiving. En moyenne, une famille de 4 personnes jette 10 kg chaque mois, équivalent à 1560 dollars par an pour, ce qui représente 10% le budget moyen consacré à la nourriture, selon le département d’état de l’agriculture. Des villes tels que New York jettent 3 millions de tonnes de déchets venant des commerces ou des ménages et qui finissent dans les centre d’enfouissement à travers le pays pour un coût de plus de 250 millions de dollars.

Partenaires